• Salomé

Une posture • Ardha Matsyendrasana, la transformation

Dernière mise à jour : 28 oct. 2020

La demi-posture du Sage Matsyendra symbolise la transformation Elle accroît la rotation vertébrale en construisant la force et la flexibilité des muscles spinaux (petits muscles soutenant la colonne), stimule la circulation sanguine vers les disques et les organes internes et permet de réduire la fatigue, même intense.

Pratiquer cette posture développe Manipura Chakra situé au-dessus du nombril, siège du feu digestif, de l'estime de soi et de l'instinct.


𝐔𝐧 𝐩𝐞𝐮 𝐝'𝐡𝐢𝐬𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞... 𝐏𝐨𝐮𝐫𝐪𝐮𝐨𝐢 « 𝐌𝐚𝐭𝐬𝐲𝐞𝐧𝐝𝐫𝐚𝐬𝐚𝐧𝐚 » ?

Cette posture rend hommage au Sage Matsyendra. Selon les écrits, Matsyendra (qui signifie « poisson » en sanskrit) est le premier humain a avoir reçu l'enseignement du yoga. La légende raconte que le seigneur Shiva conduisit Parvati (Shakti), son épouse, près du lac Manasarovar au pied du Mont Kailash et lui dévoila les mystères du yoga. Près du rivage, un poisson écouta tout le récit avec grande concentration, sans bouger. Shiva s'apercevant que le poisson avait assimilé le yoga, l'aspergea d'eau. Immédiatement, le poisson prit une forme humaine et devint Matsyendra (le seigneur des poissons) qui répandit par la suite la connaissance du yoga aux autres êtres humains :


« Je te donne donc une indication, la clé de l'alchimie est dans ton souffle, réalise puis enseigne cela aux humains, alors ils sauront. »

Photos : Klink Photography


Namaste,

Salomé