Ayurveda • Les 3 Doshas

En s’inspirant des cinq éléments, l’Ayurvéda a mis en lumière trois « doshas », trois principes biologiques. Chaque dosha a une fonction différente aux niveaux du métabolisme, de la physiologie et de la psychologie de chacun.e. La mesure du niveau de chaque dosha permet de déterminer notre Prakruti, notre constitution. Pour en savoir davantage sur l'Ayurveda, vous pouvez lire mon article qui l'introduit :)



Ici, le but n’est pas de nous classer dans des cases, mais de comprendre de nous avons tou.te.s des constitutions uniques.


Nous avons tou.te.s en nous les trois doshas, à des pourcentages différents.


Comprendre notre constitution nous permet d’appréhender au mieux le fonctionnement de notre organisme, et ainsi de nous adapter à nous-mêmes, tout simplement :) Il existe sur internet de nombreux tests pour évaluer nos doshas (comme celui de Inspirata Nature). Le mieux pour établir un profil ayurvédique complet est de consulter un.e praticien.ne en ayurvéda : de nombreux points sont à prendre en compte et il est bien difficile de nous évaluer nous-mêmes.


VATA

Le mouvement



Éléments : Air + Espace

Signification : « ce qui rythme, pulse, amène du mouvement » ; l'impulsion qui initie la

multiplication des cellules.


Est à l'origine de la respiration et des mouvements du corps. Très présent dans le système nerveux, il véhicule les informations qui circulent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de nous. Vata aiguise perceptions sensorielles et initie les fonctions excrétoires telles que la miction, la défécation et les menstruations.


Quand Vata est équilibré : maintient le rythme et la régularité des phénomènes biologiques, capacité d'adaptation dans n'importe quelle situation, créativité et partage, capacité de canaliser ses énergies et idées pour les transformer en créations ou oeuvres uniques.


Quand Vata est déséquilibré : perte de poids, tremblements et spasmes, sensation de froid, tics nerveux, diminution de la sensibilité sensorielle, sécheresse de la peau et des muqueuses, doute très présent, déconnexion de l'autre, s'enferme dans son univers, sentiment d'être incompris, création de peurs et d'angoisses, se cherche beaucoup et perd son ancrage, ne finit pas ce qui est commencé. L'imaginaire devient un refuge.


Vata est aussi surnommé le Roi des Doshas : en ayurveda, on veillera toujours à maintenir en premier lieu Vata stable, car c'est le dosha le plus volatile et le plus facile à déséquilibrer.


PITTA

L'énergie



Éléments : Feu + Eau

Signification : « ce qui transforme et métamorphose » à travers l’action des hormones et la régulation

de la température corporelle. L’irrigation sanguine de la peau et la production d’énergie sont l’apanage de pitta qui permet aussi la vision via la réaction chimique des cônes et des bâtonnets au niveau de la rétine. Psychologiquement et biologiquement, pitta est associé au désir, à l’ambition et au courage.


Quand Pitta est équilibré : dégage l’énergie nécessaire à la pérennité et à l’émancipation de l’organisme.


Quand Pitta est déséquilibré : brûlures (d'estomac, peau irritée...), inflammations en tous genres,

sensibilité, intolérance à la lumière, maux de tête, démangeaisons fourmillantes, sensation de chaleur, appétit et soif excessifs, transpiration abondante, accumulation de toxines et d'acidité, colère, impatience, frustration, sommeil court, acmé, réactions allergiques...


KAPHA

La préservation



Éléments : Terre + Eau

Signification : « ce qui relie les objets de l’Univers entre eux. » ; c'est la force qui

maintient l'intégrité de l'organisme et sa structure.


Kapha représente ce qui constitue et préserve la vie. C’est l’énergie qui construit les tissus, les relie entre eux et les nourrit. Kapha est responsable de la protection des tissus via l’émission de fluides lubrifiants. Cette fonction de protection s’exprime aussi par le comportement du système immunitaires qui nous défend contre les envahisseurs.


Quand Kapha est équilibré : soutient l’intégrité et la prospérité du corps, permettant à l’organisme de se

perpétuer au fil du temps. Assure la lubrification des muqueuses et des articulations, le maintient de la cohésion et de l’intégrité des tissus ainsi que la préservation de l’énergie vitale. Psychologiquement, kapha est associé au sentiment d’appartenance à la vie en général et de proximité envers nos semblables.


Quand Kapha est déséquilibré : fatigue, manque d'énergie, problèmes immunitaires, mucus, congestion respiratoire, asthme, nausées, lourdeur après les repas, dépression, sommeil excessif, rétention d'eau


Namaste,

Salomé