Traverser l'hiver en douceur avec l'Ayurveda

L'humidité, le manque de lumière, la fraîcheur, le vent.... La saison froide vient particulièrement activer et peut déséquilibrer les doshas Vata et Kapha. En ayurvéda, nous pouvons nous protéger mais aussi plonger avec joie dans cette période.



Voici quelques rituels et manières de faire de l'hiver un moment d'introspection, de douceur et de lumière pour nous permettre de fleurir au printemps.


À noter que le début du printemps (de fin mars à début avril) est également marqué par les doshas Vata et Kapha. Le milieu du printemps (mi-avril à fin mai), lui, est gouverné par Kapha : c’est le moment où Kapha se liquéfie à cause de la chaleur.


Équilibrer Vata


Vata s'infiltre dans l'air froid et sec de l'hiver, rendant ce dosha instable (surtout pour les individus de constitution majoritairement Vata). Il est important de s'ancrer, dans son corps et son espace. De privilégier le chaud : on évite les smoothies gelés, les salades crues et on s'habille chaudement. Cela peut paraître un peu « simple » mais ce sont de petits gestes qui favorisent le bien-être quotidien :


On peut par exemple faire des exercices de respiration au réveil avant de prendre une douche chaude, ajouter des légumes cuits dans nos salades, instaurer une routine quotidienne (Dinacharya), prendre des siestes de 15-20 minutes durant l'après-midi si possible...


Nadi Shodhana, respiration alternée


La science du Yoga nous apprend que chaque corps est constitué de canaux d'énergie appelés les nadis. Deux de ces nadis (principalement) circulent de part et d'autre de notre colonne vertébrale.


  • Ida, l'énergie féminine, douce, introspective, froide et lunaire, reliée au système nerveux para-sympathique dont la finalité principale est de ralentir les fonctions du corps. Ida se situe à gauche dans le corps et à droite dans le cerveau.

  • Pingala, l'énergie masculine, solaire, chaude, reliée au système nerveux sympathique dont la finalité principale est d’accélérer les fonctions du corps. Pingala se situe à droite dans le corps et à gauche dans le cerveau.


Lorsque nous respirons par la narine droite, le nadi Pingala active le cerveau gauche, augmentant l'énergie vitale (Prana). Quand nous respirons par la narine gauche, nous sollicitons Ida, contrôlant le mental émotionnel. Au quotidien, nous ne faisons pas attention de quel côté nous respirons le plus, pourtant au fil de la journée, nous respirons davantage d'une narine plus que l'autre. Avant de pratiquer Nadi Shodhana, tu peux placer un doigt sous ton nez et observer à l'expiration de quelle narine sens-tu l'air chaud plus « marqué ». En pratiquant la respiration alternée, nous aidons à (r)établir l'équilibre entre ces deux énergies : nous nous sentons apaisé.e.s, ancré.e.s.


EN PRATIQUE :


En assise confortable, la colonne bien droite (tu peux t'asseoir sur le sol ou une chaise selon ton confort), dépose la main gauche sur ta cuisse gauche, détendue. Tu peux connecter le pouce et l'index dans Chin mudra. Plie l'annulaire et l'auriculaire de la main droite et ancre l'index et le majeur droits entre tes deux sourcils (à ton troisième OEil, Ajna Chakra). Épaules détendues, prends d'abord une grande inspiration et une longue expiration par tes deux narines. Bloque ensuite la narine gauche avec l'aide de ton annulaire et ton auriculaire, inspire par la narine droite. Bloque la narine droite avec le pouce, expire par la narine gauche. Inspire par la narine gauche (narine droite toujours bloquée), expire par la narine droite. Inspire par la narine droite, expire par la narine gauche. Tu peux continuer pour un cycle de 10 respirations. Laisse le souffle aller naturellement, sans le couper. Essaie d'harmoniser inspirations et expirations (par exemple, inspire et expire en 4 secondes). Nous abordons cette respiration dans ce cours de yoga du matin :


Équilibrer Kapha


Rester dans l'action, créer une routine et développer un certain dynamisme dans la pratique du yoga seront de belles solutions pour apaiser Kapha et ne pas sombrer dans l'inertie. Néanmoins, le repos et l'ancrage que nous insuffle ce dosha nous murmurent de profiter de cette période d'introspection, de se (re)connecter. On pourra par exemple prendre le temps de planter une plante à l'intérieur, se motiver à sortir profiter de l'air frais, s'octroyer une journée « cocooning » chez soi... tout réside dans l'équilibre, en s'adaptant aux réalités de notre quotidien.


Une cérémonie du cacao à la maison


Et si boire son chocolat chaud devenait une célébration ? Le cacao cru est un superaliment aux nombreuses vertus. Sa médecine ancestrale nous enveloppe de douceur tout en stimulant nos récepteurs de dopamine et de sérotonine, deux molécules invitant la joie au plus profond de nous. Joyau du coeur, le cacao nous y connecte tout en y prenant soin : antioxydant, reminéralisant, il comporte un effet vasodilatateur et lipolytique, améliorant la circulation sanguine, la production de globules blancs et rouges et participant, donc, au bon fonctionnement du coeur. « Un bon allié pour la création, la méditation et la connexion. » - Julie Scalune, créatrice de Holistika Cacao Cérémonial (boutique sur Etsy pour les personnes vivant au Québec).


Source : Holistika Cacao Cérémonial, Julie Scalune

Pour créer ta cérémonie de cacao à la maison, tu peux te procurer un coeur de cacao cérémonial de Holistika : tu pourras te référer aux beaux mots de Julie pour la préparation. Tu peux également utiliser du cacao cru en poudre. Pour ma part, je me suis créé un petit mélange pour mes chocolats chauds :


Pour 10 portions, j'ai mélangé 1 tasse de poudre de cacao cru, 1/2 cuillère à café de cardamome moulue, 1/2 cuillère à café de cannelle moulue. Pour chaque tasse que je me prépare, je fais chauffer à la casserole 1 tasse de lait d'avoine (non sucré, neutre) à laquelle j'incorpore 1 cuillère à soupe de mon mélange. J'ajoute une pincée de sel de mer, j'y dépose mon intention et déguste en silence.


L'importance de l'hydratation


Même si on le ressent moins qu'en Été, notre corps a toujours autant besoin de se nourrir d'eau en hiver. Prends l'habitude de boire avant d'avoir soif :) tu peux aussi te créer des eaux infusées à boire en tisanes pour plus de délice et de chaleur.


Selon tes goûts, sens-toi libre d'essayer des combinaisons qui te semblent intéressantes. Pour ma part,

j'utilise des mélanges faits par une herboristerie à côté de chez moi (L'Alchimiste en Herbe, pour les

personnes habitant à Montréal :)) à base de fenouil, camomille, gingembre, menthe poivrée, romarin et

cardamome. Le combo eau chaude + miel + gingembre est aussi un incontournable de la saison. Selon

tes besoins et envies, n'hésite pas à faire plusieurs essais pour voir ce qui te fait le plus de bien (à ton

corps comme à tes papilles).


Prends le temps au quotidien d'hydrater ta peau : les huiles de sésame (non grillé) et de lin sont les plus

enveloppantes pour un massage après la douche (utilise une petite quantité d'huile dans le creux de ta

main, réchauffe-la et masse tes jambes, ton ventre, tes bras et ta poitrine). Si jamais ton épiderme est

trop asséché, applique une quantité généreuse d'huile sur tout le corps et masse pendant une dizaine de

minutes. Attends quelques instants le temps que l'huile pénètre puis file sous la douche :).


Namaste,

Salomé