• Salomé

JE SUIS ASSEZ

Lettre de moi à moi, de moi à toi.


Souviens-toi. Rappelle-toi de tes journées lorsque tu étais enfant. Le Soleil te paraissait moins menaçant qu'aujourd'hui, les hivers te semblaient plus doux. Tout avait un goût de miel, pas vrai ? Un sourire, une fleur, quelques billes, même un simple espace vide devenait un monde de possibilités.


Te rappelles-tu de tout ça ?

Comment te sentais-tu ?


Tout avait sa place ; toi également, tu avais la tienne. Et si tu ne la trouvais pas, cette place, tu la créais. Lorsque tout est là, le désordre disparaît. La pluie part la fenêtre n'est pas présage d'une mauvaise journée mais annonce plutôt le renouveau, la nature qui s'épanouit. Une erreur devient une leçon. Et le Monde s'ouvre à toi.

Mais voilà ; tu grandis, et te voilà maintenant - presque - adulte. Toute ton enfance, tu trépignais d'impatience de bondir dans l'univers des grandes personnes, liliputien.ne rêvant de liberté. Il t'en a fallu du courage et de la patience pour surmonter toutes les étapes menant au saint Graal de tes songes d'enfant.


Aujourd'hui, te sens-tu libre ? À ta place ?


Ou bien sens-tu parfois ta gorge nouée, la colère qui monte en toi sans que tu ne saches d'où elle vient, tes pensées qui se mêlent les unes aux autres ? Je vais te confier quelque chose :


tu es assez.


Tu es ta plus belle histoire d'amour, ton.ta meilleur.e ami.e, ton.ta meilleur.e partenaire dans la vie. Cela peut paraître arrogant, mais penches-toi un instant sur ces affirmations. Tu es l'unique Être vivant capable de te faire accéder à la liberté et à l'amour inconditionnel. N'est-ce pas magique ? Rien que le fait d'en prendre conscience augmente ton énergie et ton amour envers toi-même. Sache que sans cet amour que tu te portes, l'amour que tu partages aux autres devient fade, sans âme réelle.


Dans nos sociétés, que ce soit à l'école dès très jeune, au travail, à travers les réseaux sociaux, trop de nuisances externes te poussent à croire que te n'es pas assez et t'enlèvent à chaque fois un peu plus cet Amour de jeunesse.


Alors je pourrais te dire de couper Instagram, de ne pas écouter les autres parler, mais c'est bien plus profond que tout ça, à la fois simple et difficile à atteindre : écoute ta voix intérieure, celle qui est douce et tendre et dis-toi qu'être ici, c'est déjà parfait.


Tout est parfait, tu es parfait.e.


Lorsque tu penses que tu n'es pas assez, tu induis que tu as besoin de davantage : physiquement, mentalement, matériellement. Toutes ces acquisitions que tu fais pour être mieux sont souvent source de déception, de larmes, de colère. Or, tu le sais maintenant, tu es l'unique personne nécessaire pour accéder à ton bonheur. Tu n'as besoin de rien ni de personne pour aller mieux. Lorsque tu prends conscience de cela, tout ce qui t'entoure se transforme en amour. Tes proches rayonnent et tu rayonnes avec eux, les biens matériels que tu acquières sont le fruit de sentiments joyeux et surtout, lorsque tu es seul.e face au miroir, tu te sens plein.e, heureux.se. Tout simplement.

Source © Unsplash

Tu ne dois pas exceller dans tout ce que tu entreprends. Tu ne dois pas être le.la meilleur.e employé.e, l'étudiant.e modèle, l'amoureux.se toujours attentif.ve. Tu n'as pas à changer le monde ni à décrocher un prix Nobel pour te prouver que tu es assez, parce que tu ne le seras jamais si tu agis contre toi.


Tu as juste besoin d'être toi et tout viendra. Tu illuminera tout ce que tu entreprends et tu te révèleras, à toi et au Monde. Tu ne te renfermeras plus dans les idéaux que ton égo a créés de toutes pièces et tu multiplieras avec générosité tout l'amour que tu te portes, toute la confiance que tu as en ta vie (souviens-toi de Isvara Pranidhana, "se remettre à plus grand que soi" dans l'un des 5 Niyama).


 

J'aimerais te partager les mots de Tagore à travers ce message inspirant qui j'espère résonnera en toi :


Trouver sa place


"Si j'avais eu la conscience suffisamment claire et les mots suffisamment nuancés pour l'exprimer, j'aurais aimé te dire que nous sommes là pour explorer, découvrir et partager ce qu'il y a de meilleur en nous.


Chacun possède un trésor. Sois conscient et généreux de ton trésor et, en même temps, reste ouvert, attentif à recevoir le trésor des autres, disposé à apprendre et à te remettre en question.


Cherche la beauté, la vérité, l'excellence en accueillant aussi ta fragilité, ta vulnérabilité et ton ombre, de sorte d'être à même d'accueillir celles des autres.


Occupe joyeusement ta place : il y a de la place pour chacun, sinon ni toi ni moi ne serions là. Pense que ta place que tu n'occupes pas pour ne pas déranger reste vide à jamais et réjouis-toi que chacun occupe pleinement la sienne autour de toi."


Namaste

Salomé